mardi 26 novembre 2019

"Sorcières, la puissance invaincue des femmes" de Monan Chollet

"Sorcières, la puissance invaincue des femmes" de Monan Chollet m'a été prêté par une copine. Cela faisait quelques temps que j'en entendais parler et elle m'en dit grand bien.

***

Titre : "Sorcières, la puissance invaincue des femmes"
Autrice : Mona Chollet
Genre : essai
Editeur : Zones
Parution : 2018 / 240 pages
ISBN : 978-2355221224


Ce qu'en dit l'éditeur : Tremblez, les sorcières reviennent ! disait un slogan féministe des années 1970. Image repoussoir, représentation misogyne héritée des procès et des bûchers des grandes chasses de la Renaissance, la sorcière peut pourtant, affirme Mona Chollet, servir pour les femmes d'aujourd'hui de figure d'une puissance positive, affranchie de toutes les dominations.
Qu'elles vendent des grimoires sur Etsy, postent des photos de leur autel orné de cristaux sur Instagram ou se rassemblent pour jeter des sorts à Donald Trump, les sorcières sont partout. Davantage encore que leurs aînées des années 1970, les féministes actuelles semblent hantées par cette figure. La sorcière est à la fois la victime absolue, celle pour qui on réclame justice, et la rebelle obstinée, insaisissable. Mais qui étaient au juste celles qui, dans l'Europe de la Renaissance, ont été accusées de sorcellerie ? Quels types de femme ces siècles de terreur ont-ils censurés, éliminés, réprimés ?
Ce livre en explore trois et examine ce qu'il en reste aujourd'hui, dans nos préjugés et nos représentations : la femme indépendante –; puisque les veuves et les célibataires furent particulièrement visées ; la femme sans enfant –; puisque l'époque des chasses a marqué la fin de la tolérance pour celles qui prétendaient contrôler leur fécondité ; et la femme âgée – devenue, et restée depuis, un objet d'horreur.
Enfin, il sera aussi question de la vision du monde que la traque des sorcières a servi à promouvoir, du rapport guerrier qui s'est développé alors tant à l'égard des femmes que de la nature : une double malédiction qui reste à lever.
Prix de l'essai Psychologies-Fnac 2019


Avis : Je n'ai pas été déçue de ma lecture. Le livre se lit vraiment très facilement et nous interpelle plus d'une fois. Je pense que chaque femme trouvera forcément un écho dans les réflexions de l'autrice. En autres, elles nous font comprendre ou prendre conscience de la misogynie de notre monde actuel.

Un livre à partager sans modération.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire