mardi 19 juin 2018

"Le Dit de Tian-yi" de François Cheng

Pour l'avant-dernier rendez-vous du club de lecture avant les grandes vacances, nous avons lu "Le Dit de Tian-yi" de François Cheng.

***

Titre : "Le Dit de Tian-yi"
Auteur : François Cheng
Genre : récit, roman historique
Editeur : Livre de Poche
Parution : 2001 / 442 pages
ISBN : 978-2253151012


Ce qu'en dit l'éditeur : Lors d’un voyage en Chine, l’auteur retrouve le peintre Tian-yi, connu autrefois, qui lui remet ses confessions écrites. Tian-yi a vécu l’avant-guerre dans une Chine en plein bouillonnement. Plus tard, dans les années 1950, il est allé en Occident, où il a découvert une autre vision de l’art et de la vie.
De retour dans son pays soumis aux bouleversements de la révolution, il a voulu retrouver deux êtres chers : Yumei, l’amante, et Haolang, l’ami. Mais une histoire dramatique les a emportés dans des tourmentes où Tian-yi, à son tour, sera pris…
Poète, traducteur, essayiste, spécialiste des arts de son pays d’origine, François Cheng a su métamorphoser le témoignage vécu en une extraordinaire fresque romanesque, saluée par toute la critique et couronnée par le prix Femina 1998.


Avis : Dès la couverture, nous sommes plongés en Chine où l'histoire se déroule majoritairement.
Elle est composée de trois parties, celle du milieu se passant en France.

L'histoire est agréable à lire. Les phrases sont belles, merveilleusement construites. Plus d'une fois, lors de ma lecture, je suis arrivée à un point en m'extasiant de la phrase que je venais de lire.
Pourtant, malgré cela, l'histoire a eu du mal à me toucher et c'est seulement vers la fin que je me suis réellement accrochée aux personnages. Je n'ai pas réussi à me l'expliquer.

Ce livre nous permet d'en connaître beaucoup plus sur la situation de la Chine (pas évident) et c'est fort appréciable.
Il nous raconte également une belle histoire d'amour et d'amitié.


vendredi 15 juin 2018

"Brooklyn Paradis - Saison 4" de Chris Simon

Chris Simon est une auteure dont j'apprécie la plume. Vous trouverez d'ailleurs mon avis sur plusieurs de ses livres :  "Lacan et la boîte de mouchoirs - Saison 1""Memorial Tour" et les saisons 1 et 2 et 3 de "Brooklyn Paradis". Je l'avais également interviewé sur mon site pro.
Je la remercie de m'avoir transmis "Brooklyn Paradis - Saison 4".

***


Titre : "Brooklyn Paradis - Saison 4"
Auteur : Chris Simon
Genre : thriller, humour
Editeur : indépendant
Parution : 2018 / 154 pages
ISBN : 979-10-92982-42-8


Ce qu'en dit l'éditeur : Les Burden et les parents de Jason sont victimes d’une cabale financière. À Wall Street, on n’aime pas les affaires de drogue. Jeb veut sauver sa boîte de la faillite à tout prix. Le couple Burden s’effrite. Va-t-il survivre ?

Courtney Burden, bourgeoise moderne de Brooklyn, a une vie bien rangée : un mari consultant dans les hedge funds, 2 garçons et un chat. Mais elle a aussi chez elle un canapé rempli de cocaïne. Et elle ne le sait pas. Pendant que son fils ainé se transforme en trafiquant de drogue et négocie avec les mafieux du coin la restitution de la coke, elle continue à gérer sa petite vie confortable, fait de l'aménagement d'extérieurs, continue à glaner des meubles abandonnés et organise des barbecues. Mais quand le crime rentre chez soi, WASP ou pas, on n'en ressort pas indemne.

Cocaïne, gangsters, argent et sexe : les meilleurs ingrédients pour faire exploser une famille modèle. Il y a une bonne dose d’humour aussi… pour sauver les meubles.


Avis : Je ne savais plus trop où j'avais laissé les personnages lorsque j'avais fermé la saison 3, mais tout m'est vite revenu à l'esprit.
La plume de l'auteure nous entraîne une nouvelle fois dans une série de péripéties. La famille Burden est emportée dans une spirale infernale. La fin de la saison nous montre une nouvelle possibilité, mais cela est une autre histoire.
Comme pour les autres saisons, il n'y a pas un instant de répit et le livre s'avale en peu de temps. Du coup, on continue de le savourer après l'avoir refermé.

Je dois noter un fait étrange... J'ai déjà précisé que depuis que je lis "Brooklyn Paradis", je croise régulièrement des canapés abandonnés sur les trottoirs. Pourtant, je n'en avais pas vu depuis ma lecture de la saison 3.
Et là, alors que je lisais la saison 4, qu'ai-je trouvé devant ma porte ? Un joli petit canapé en cuir. Je l'ai laissé bien à sa place, mais il n'y est pas resté longtemps. Une Courtney française serait-elle passée par là ?

Un bon moment de lecture, qui dure malheureusement pas assez longtemps.


mardi 29 mai 2018

"Désorientale" de Néjar Djavadi

Chaque mois de septembre, ma librairie organise une soirée où elle nous présente ses coups de cœur de la rentrée littéraire. En 2016, elle avait parlé de "Désorientale" de Néjar Djavadi. Je l'avais acheté à ce moment et c'est seulement maintenant que je l'ai lu.

***


Titre : "Désorientale"
Auteur : Néjar Djavadi
Genre : récit, roman historique
Editeur : Liana Levi
Parution : 2016 / 352 pages
ISBN : 978-2867468346


Ce qu'en dit l'éditeur : Si nous étions en Iran, cette salle d’attente d’hôpital ressemblerait à un caravansérail, songe Kimiâ. Un joyeux foutoir où s’enchaîneraient bavardages, confidences et anecdotes en cascade. Née à Téhéran, exilée à Paris depuis ses dix ans, Kimiâ a toujours essayé de tenir à distance son pays, sa culture, sa famille. Mais les djinns échappés du passé la rattrapent pour faire défiler l’étourdissant diaporama de l’histoire des Sadr sur trois générations: les tribulations des ancêtres, une décennie de révolution politique, les chemins de traverse de l’adolescence, l’ivresse du rock, le sourire voyou d’une bassiste blonde… 

Une fresque flamboyante sur la mémoire et l’identité; un grand roman sur l’Iran d’hier et la France d’aujourd’hui.


Avis : Il m'a été très agréable de plonger dans cette fresque. Les personnages du passé sont suffisamment caractéristiques pour qu'on ne les mélange pas. Quant à la narratrice du présent, Kimiâ, c'est au cours de la lecture qu'on apprend le pourquoi de sa présence à l'hôpital. Les raisons sont données par petites touches.
Personnellement, j'ai préféré toute la partie se déroulant en Iran. Elle m'a permis un bon rappel de l’histoire de ce pays, et ce, de manière sympathique.

Un livre historique très agréable à lire.


mardi 24 avril 2018

"Mauvaise mère" de A.M. Homes

Pour le club de lecture du mois de mai, ma librairie nous a proposé de lire "Mauvaise mère" de A.M. Homes. Comme le livre est un peu plus épais que ceux qu'elle nous suggère habituellement et que je n'ai pas beaucoup de temps pour lire, je m'y suis prise à l'avance. Et surprise, j'ai avancé plus vite que je ne le prévoyais.

***

Titre : "Mauvaise mère"
Auteur : A.M. Homes
Traducteur : Arlette Stroumza
Genre : récit
Editeur : Babel
Parution : 2018 / 448 pages
ISBN : 978-2330090739


Ce qu'en dit l'éditeur : Adoptée à la naissance, Jody Goodman est une jeune fille de vingt-quatre ans brillante, sensible, appréciée de tous. Animée depuis toujours par l’envie de de­venir réalisatrice, elle est pourtant terrifiée à l’idée de devoir quitter New York quand sa candidature au département cinéma de l’université de Los Angeles est enfin retenue. Soucieuse de comprendre les res­sorts psychologiques qui l’empêchent de réaliser son rêve d’enfance et la bloquent dans sa carrière, elle décide de reprendre une thérapie.
Claire Roth a quarante ans. Bien mariée, mère de deux garçons, satisfaite de son travail, elle a tout pour être heureuse. Mais le souvenir de la petite fille qu’elle a dû abandonner à la naissance il y a presque vingt-cinq ans la hante. L’une est la patiente, l’autre la psychanalyste. Entre les deux femmes se noue bientôt une relation addic­tive, dérangeante, de plus en plus nocive…
Avec l’humour féroce qui la caractérise, A. M. Homes use de toute son impertinence pour dynami­ter les mythes contemporains liés à la maternité, à la condition féminine et à la psychanalyse.


Avis : L'écriture est agréable à lire, nous laissant ainsi totalement absorbé par l'histoire.
Elle est séparée en trois livres : trois épisodes, qui se suivent, des vies de Claire et de Jody.
Le lecteur suit les deux héroïnes à partir de leur rencontre alternant les points de vue.

Les deux premiers m'ont embarquée, le troisième beaucoup moins. Je n'ai pas adhéré à leurs folies, ne comprenant plus rien à leurs réactions.

Un livre sur les relations mère/fille et l'adoption


mardi 17 avril 2018

"Complètement cramé !" de Gilles Legardinier

Depuis le temps que les chats me narguent depuis leur couverture, j'ai trouvé l'occasion rêvée de lire un des livres de Gilles Legardinier. "Complètement cramé !" était proposé comme livre voyageur sur le groupe Facebook "The Love Book Voyageur" dont je fais partie. Je me suis donc inscrite sur le liste et l'ai reçu le mois dernier. A mon tour de le lire avant de l'envoyer à la personne suivante.

***

Titre : "Complètement cramé !"
Auteur : Gilles Legardinier
Genre : Feel good, humour
Editeur : Pocket
Parution : 2014 / 432 pages
ISBN : 978-2266246194


Ce qu'en dit l'éditeur : "Lassé d’un monde dans lequel il ne trouve plus sa place, privé de ceux qu’il aime et qui disparaissent un à un, Andrew Blake décide de quitter la direction de sa petite entreprise pour se faire engager comme majordome en France, le pays où il avait rencontré sa femme.
En débarquant au domaine de Beauvillier, là où personne ne sait qui il est réellement, il espère marcher sur les traces de son passé. Pourtant, rencontres et situations hors de contrôle vont en décider autrement…
Entre Nathalie, sa patronne veuve aux étranges emplois du temps, Odile, la cuisinière et ses problèmes explosifs, Manon, jeune femme de ménage perdue et Philippe, le régisseur bien frappé qui vit au fond du parc, Andrew ne va plus avoir le choix.
Lui qui cherchait un moyen d’en finir va être obligé de tout recommencer…"


Avis : Les petits chats sur la couverture sont la marque de Gilles Legardinier. Celui-ci est sensé être Méphisto, mais la couleur des yeux n'est pas la bonne (je sais, je chipote).

Le style est simple et permet de bien rentrer dans l'histoire.
Le personnage principal est attachant (même s'il m'a agacé, parfois, d'être si "sage", si gentil, si parfait).
Même s'il est aisé de deviner le déroulement de l'histoire, il est agréable de se laisser porter par les péripéties que rencontre Andrew.

Un livre pour se détendre et savourer les relations humaines.


mardi 3 avril 2018

"Une vie entière" de Robert Seethaler

Pour le rendez-vous d'avril, ma libraire nous a proposé de lire "Une vie entière" de Robert Seethaler.

***

Titre : "Une vie entière"
Auteur : Robert Seethaler
Traducteur : Elisabeth Landes
Genre : Récit
Editeur : Folio
Parution : 2018 / 144 pages
ISBN : 978-2070793433


Ce qu'en dit l'éditeur : "Né à l'aube du XXe siècle, Andreas mène une vie humble au cœur des Alpes autrichiennes. Il prend part à l'aventure des téléphériques qui vont ouvrir sa vallée à la modernité, avant d'être envoyé sur le front de l'Est dans les montagnes du Caucase. A son retour, "à la place des croix gammées les géraniums ornent les fenêtres des maisons".
Le saisissant portrait d'un homme ordinaire qui ne se donne jamais d'autre choix que d'avancer."


Avis : La couverture représente bien le cadre de l'histoire que l'auteur nous narre. Nous sommes transportés dans le monde d'Andreas, dans sa vallée.
Le style est clair et facile à lire.
Le lecteur découvre une vie où les hommes doivent s'adapter au progrès qui s'invite chez eux et s'attache aisément à Andreas.

Un livre pour voyager dans le temps, dans les montagnes et s'imprégner de la nature humaine.


mardi 27 mars 2018

"Un autre Brooklyn" de Jacqueline Woodson

Comme vous avez pu le constater, le nombre de mes avis a diminué. Non pas que je ne lis plus, mais je me consacre essentiellement aux manuscrits que je reçois dans le cadre de ma maison d'édition (Marathon Editions).
Pour le club de lecture de mars, ma libraire nous a proposé "Un autre Brooklyn" de Jacqueline Woodson.

***

Titre : "Un autre Brooklyn"
Auteur : Jacqueline Woodson
Traducteur : Sylvie Schneiter
Genre : Récit
Editeur : Stock
Parution : 2018 / 176 pages
ISBN : 978-2234083271


Ce qu'en dit l'éditeur : "La première fois que j’ai vu Sylvia, Angela et Gigi, ce fut au cours de cet été-là. Elles marchaient dans notre rue, en short et débardeur, bras dessus bras dessous, têtes rejetées en arrière, secouées de rire. Je les ai suivies du regard jusqu’à ce qu’elles disparaissent, me demandant qui elles étaient, comment elles s’y étaient prises pour… devenir."


Avis : La couverture est fraîche et le style de l'auteur particulier. C'est par petites touches qu'elle nous dresse la vie de la narratrice qui vient s'installer à Brooklyn avec son père et son frère.
Touche par touche, plusieurs thèmes sont abordés : les amitiés adolescentes, les relations familiales, la perte d'un être cher, la vie à Brooklyn dans les années 1970, etc.

Et c'est à la fin du livre, où, comme pour contempler un tableau impressionniste, nous reculons de quelques pas et pouvons admirer l'oeuvre dans son ensemble, son intégralité et découvrons l'harmonie de chaque petite touche que nous avons lues.

Un livre essentiellement sur les amitiés adolescentes.